0,00 EUR

Votre panier est vide.

Chandeleur : et avec vos crêpes, vous buvez quoi ?

Côté recettes, chacun a sa religion : lait, cidre, rhum, bière, le tout dans des proportions variables ! Profitons – en pour passer en revue l’intérêt des bières dans ce moment aussi traditionnel que propice aux découvertes.

De la bière dans la pâte, oui, mais laquelle ?

Les confitures à base de bières évidemment, les gelées, les sirops… Et l’inévitable caramel à la bière !
Toutes ces gourmandises sont réalisées avec des bières.
Pour faire une gelée de bière, choisissez une bière aromatique, une IPA, une Pale Ale. Ou une bière torréfiée. Il est également possible de jouer avec des ajouts type épices, fève de tonka, zestes d’agrumes…
Pour 75 cl de bière, compter 800g de sucre et 2 sachets d’agar-agar.

Et sur les crêpes, on met quoi ?

On vous rappelle la recette du caramel à la bière, notre accompagnement préféré :
Brown Ale 550 g
Sucre 260 g

Faire bouillir la bière à feu vif puis faire une réduction (environ 20-25mn) à feu moyen. Ajouter le sucre puis laisser cuire environ 7 minutes.

Et pour aller avec les crêpes, quelles bières ?

Quelques suggestions toutes simples
Avec les crêpes au sucre : une Hefeweizen, pour la douceur, ou une Sour Ale, pour rafraîchir. Selon les goûts.
Sur la pâte à tartiner chocolat : une bière acidulée et fruitée, une Kriek traditionnelle, ou une Sour Framboise ! Le choix est vaste.
Badigeonnées de confiture : une Berliner Weisse qui fait s’envoler les fruits de la confiture vers la légèreté….
Quand la crème de marron s’en mêle : une bière de blé noir, ou un Doppelbock.
Avec des bananes : un Cream Stout, encore mieux, un Coffee Stout.
Et pour donner la réplique à des pommes cannelle : une IPA à l’anglaise qui manie autant les arômes épicés que les malts douillets.

Jouez sur les saveurs, les textures, les arômes des crêpes et des bières…

Des bières, mais pas que !

Côté cidres, on fait confiance à nos amis de La Capsule à Nancy qui nous ont fait découvrir notamment la Cidrerie de Reillon, et le magnifique travail de Grégoire Jacquot. Novembre 2021 est un concentré et expressif, et le côté compotée de pommes et de coings, comme enrobé de miel, est propice à accompagner vos crêpes. Car l’ensemble est au final rustique, avec une légère astringence.

Crédit Photo Cidrerie de Reillon

Côté vins, si des vins moelleux peuvent se combiner avec des crêpes sucrées, avec l’ancrage sur les pommes, on aime aussi l’idée d’un vin légèrement acide, vif, fruité. Direction la Savoie, au Domaine Quardin, pour la Roussanne.

Crédit Photo Domaine Claude Quénard & Fils


Et comme on adore jouer, on compare. Le vin de Roussanne et la bière au moût de Roussanne. 100% esprit Millésime Bio !

Et vous savez quoi?

Impossible de les départager !

Crédit Photo : Brasserie Quardin

Un peu d’histoire…

D’où vient cette fête de la Chandeleur?
D’abord, écoutons le mot Chandeleur. L’heure des chandelles.
Dans la tradition celte, c’est la fête d’Imbolc, symbole de purification : la fin de l’hiver se profile, on se prépare pour un nouveau cycle, on allume des chandelles et les crêpes sont de mise, symboles de la pleine lune. C’est un peu l’équivalent aujourd’hui de notre « grand nettoyage de printemps »… un peu en avance tout de même…

Dans la tradition romaine, on fête avec des chandelles la mère du dieu Mars, Februa.

Dans les mystères d’Eleusis, les chandelles fêtent le retour de Perséphone qui revient dans la lumière, après son temps d’année passé dans le royaume souterrain avec Hadès.

Plus près de nous, dans la tradition chrétienne, depuis l’an 472, date à laquelle le pape en a fait une fête religieuse. Correspondant aussi ç un temps de purification, avec la présentation de Jésus au Temple.
C’est une tradition juive en fait, selon laquelle les nouveaux-nés étaient présentés au temple dans les 40 jours après leur naissance.

Bonne fête de lumière !


spot_imgspot_img

Newsletter

Articles liés

On ne devient pas une légende par hasard

Depuis 30 ans, Nino Bacelle écrit l'histoire de la...

Les plus beaux châteaux forts d’Alsace

Photographiés par Lucas Ruch, passionné par le patrimoine castral....

Sa majesté le petit pois

Petits pois, lardons et pavé de cabillaud Dans sa rubrique...

Secouer le cocotier : tout le monde est concerné

C’est un exercice un peu particulier pour nous de...
spot_imgspot_img